Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘projection’

Dans le cadre de Lyon Antifa Fest 2014 l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon organise une projection-débat du documentaire Fascisme S.A.

L’initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon nous proposent une rencontre autour d’un documentaire : « Fascism inc » : brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature ; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe. Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays. Un documentaire qui vient faire le lien entre fascisme et capital.

RDV samedi à 13 heures, à l’atelier des canulars 91 rue Montesquieu 69007 Lyon

Source Rebellyon

Lyon Antifa Fest 2014

Il nous semble encore aujourd’hui important d’investir la scène contre-culturelle dans des événements importants tel que le Lyon Antifa Fest qui rappelons le, a accueilli plus de 1000 personnes sur deux jours l’année dernière.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

http://lagryffe.net/Ne-vivons-plus-comme-des-esclaves.html

Mercredi 2 octobre 2013 à 19 heures à la librairie La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe

Résistances et alternatives en Grèce sous la botte du FMI et de l’EU.
Film et débat avec Y. Youlountas et des camarades grecs.

Coorganisé par la librairie la Gryffe et la Fédération Anarchiste.

Read Full Post »

Le vendredi 22 mars été prévue une projection – débat du documentaire Catastroika à l’Université Lyon 2 en présence du réalisateur Aris Chatzistefanou.

La soirée a commencé avec une présentation de la situation sociale en Grèce, préparée par l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon.
Aris Chatzistefanou a ensuite pris la parole pour introduire son documentaire.

La projection de Catastroika a été suivie par un débat intéressant sur les privatisations en Grèce et en France (le cas de la gestion de l’eau de Lyon a notamment été évoqué), ainsi que les ripostes sociales face à la crise économique et au système dominant.

Pour ceux et celles qui n’ont pas pu venir les deux documentaires de Aris Chatzistefanou sont librement accessibles ici: Catastroika , Debtocracy.

Le réalisateur a aussi donné une interview à Canut Info, disponible ici (de 10’35 à 29’30).

La caisse de soutien a été abondamment remplie par le public (environ une centaine de personnes) pour nous aider à payer les frais de déplacement du réalisateur. L’Initiative a  décidé de donner l’excédant à Aris Chatzistefanou pour l’aider à financer son nouveau documentaire qui traitera le sujet du fascisme et de son soutien par certains intérêts financiers.

 

Photo

Read Full Post »

Projection-débat (VOstFR) du film documentaire CATASTROÏKA (par les créateurs de Debtocracy) en présence du co-réalisateur Aris Chatzistefanou sur Lyon le vendredi 22 mars, 18h à l’université Lyon 2 (Berges du Rhône).

La soirée se déroulera à l’amphi Jean Baptiste Say, dans le bâtiment D (faculté d’économie), accès depuis 4 bis rue de l’Université (à 18h).
Entrée libre. Une collecte de soutien pour payer les frais de déplacement du réalisateur sera organisée.

On commencera en faisant le point sur les conditions sociales en Grèce (une intervention préparée par l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon) en se focalisant notamment sur la détérioration des droits civils et le droit du travail, la montée de la répression et du fascisme, ainsi que les résistances qui se mettent en place.

On procédera ensuite avec la projection du documentaire Catastroika (à 18h30, durée 87 mins) qui sera suivie d’un débat entre le public et le réalisateur, Aris Chatzistefanou. On aura ainsi la chance de parler des conséquences des mesures d’austérité sur la société grecque, le plan de privatisations en voie d’application, le rôle de la France (entreprises publiques et privées) et quelles alternatives peut-on proposer à tout cela en France et en Grèce.

Afisa Lyon teliki petite

Le film docu­men­taire CATASTROÏKA (par les créa­teurs de Debtocracy) cher­che les consé­quen­ces de la liqui­da­tion totale de la Grèce. En revi­si­tant des pri­va­ti­sa­tions dans plu­sieurs pays déve­lop­pés au cours des 20 der­niè­res années, CATASTROÏKA essaie de pré­voir ce qui va se passer si ce même modèle de pri­va­ti­sa­tion des biens publics s’appli­que à un pays sous sur­veillance économique.

CATASTROÏKA balaye des exem­ples de pri­va­ti­sa­tions dans les domai­nes de l’eau, de l’énergie, des trans­ports : Russie post-sovié­ti­que, Allemagne de l’Est lors de la réu­ni­fi­ca­tion, Grande-Bretagne sous Thatcher, les Etats-Unis et le scan­dale Enron, la dis­tri­bu­tion de l’eau à Paris sous Chirac… cette « méthode » conduit à l’explo­sion du chô­mage et/ou à une baisse de la qua­lité des ser­vi­ces pro­po­sés.

CATASTROÏKA fait reten­tir la son­nette d’alarme par le manque de volonté poli­ti­que en Grèce, un état qui accuse ses pro­pres fonc­tion­nai­res de tous les déboi­res finan­ciers du pays. Les ser­vi­ces publics sont volon­tai­re­ment lais­sés à l’aban­don par un État qui ensuite vend ses entre­pri­ses à un prix sous-évalué. Le film inter­viewe les phi­lo­so­phes Slavoj Zizek et Naomi Klein, le réa­li­sa­teur Ken Loach, le Center for Economic and Policy Research de Washington, et bien d’autres. C’est un film co-pro­duit par le public, et qui peut être visionné libre­ment sur Internet.

Il sem­ble­rait que la crise finan­cière nuise gra­ve­ment à la démo­cra­tie, et peut-être que la Grèce serve de cobaye pour le reste de l’Europe. Quand nous connaî­trons le bilan de cette liqui­da­tion qui nous est passé comme « la crois­sance », que ferons-nous ? Quelle crois­sance atten­dre quand des sec­teurs stra­té­gi­ques de l’économie appar­tien­dront à des enti­tés pri­vées ? Que répon­dre à ces argu­ments de crois­sance et de nou­veaux emplois que prê­chent les gou­ver­ne­ments ?

Aris Chatzistefanou, le co-réa­li­sa­teur du film, sera pré­sent afin de par­ti­ci­per à un débat sur les effets économiques et sociaux de cette crise qui nous concerne tous.

Tournée CATASTROÏKA, orga­ni­sée par les Initiatives des étudiant/es et tra­vailleurs/es grec/ques de Lyon, de Paris et de Grenoble et les CAC de Strasbourg et de Toulouse :

Lyon : Vendredi 22/03 à 18h, Université Lyon 2, campus Berges du Rhône, 4 bis rue de l’Université
(Entrée libre. Une col­lecte de sou­tien pour payer les frais de dépla­ce­ment du réa­li­sa­teur sera orga­ni­sée.)

19/03 : Strasbourg – 20h30, Maison des asso­cia­tions, 1a Place des Orphelins
20/03 : Toulouse – 20h15, Cinéma Utopia, Impasse du châ­teau, 31170 Tournefeuille
21/03 : Grenoble – 20h00, Cinéma Le Club – 9 Bis Rue du Phalanstère
23/03 : Paris, Espace Maurice Nilès, 11, rue du 8 Mai 1945, Bobigny

Read Full Post »

Projection-débat (VOstFR) en présence du co-réalisateur Aris Chatzistefanou

sur Lyon le vendredi 22 mars, 18h à l’université Lyon 2 (Berges du Rhône)

Le film documentaire CATASTROÏKA (par les créateurs de Debtocracy) cherche les conséquences de la liquidation totale de la Grèce. En revisitant des privatisations dans plusieurs pays développés au cours des 20 dernières années, CATASTROÏKA essaie de prévoir ce qui va se passer si ce même modèle de privatisation des biens publics s’applique à un pays sous surveillance économique.

CATASTROÏKA balaye des exemples de privatisations dans les domaines de l’eau, de l’énergie, des transports: Russie post-soviétique, Allemagne de l’Est lors de la réunification, Grande-Bretagne sous Thatcher, les Etats-Unis et le scandale Enron, la distribution de l’eau à Paris sous Chirac… cette « méthode » conduit à l’explosion du chômage et/ou à une baisse de la qualité des services proposés.

CATASTROÏKA fait retentir la sonnette d’alarme par le manque de volonté politique en Grèce, un état qui accuse ses propres fonctionnaires de tous les déboires financiers du pays. Les services publics sont volontairement laissés à l’abandon par un État qui ensuite vend ses entreprises à un prix sous-évalué. Le film interviewe les philosophes Slavoj Zizek et Naomi Klein, le réalisateur Ken Loach, le Center for Economic and Policy Research de Washington, et bien d’autres. C’est un film co-produit par le public, et qui peut être visionné librement sur Internet.

Il semblerait que la crise financière nuise gravement à la démocratie, et peut-être que la Grèce serve de cobaye pour le reste de l’Europe. Quand nous connaîtrons le bilan de cette liquidation qui nous est passé comme « la croissance », que ferons-nous ? Quelle croissance attendre quand des secteurs stratégiques de l’économie appartiendront à des entités privées ? Que répondre à ces arguments de croissance et de nouveaux emplois que prêchent les gouvernements ?

Aris Chatzistefanou, le co-réalisateur du film, sera présent afin de participer à un débat sur les effets économiques et sociaux de cette crise qui nous concerne tous.

Tournée CATASTROÏKA [organisée par les Initiatives des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon, de Paris et de Grenoble, les CAC de Strasbourg et de Toulouse et le Collectif « Solidarité France-Grèce pour la Santé »]:

Lyon : Vendredi 22/03 à 18h, Université Lyon 2, campus Berges du Rhône, 4 bis rue de l’Université

(Entrée libre. Une collecte de soutien pour payer les frais de déplacement du réalisateur sera organisée.)

19/03: Strasbourg – 20h30, Maison des associations, 1a Place des Orphelins

20/03: Toulouse – 20h15, Cinéma Utopia, Impasse du château, 31170 Tournefeuille

21/03: Grenoble – 20h15, Cinéma Le Club – 9 Bis Rue du Phalanstère

22/03: Lyon – 18h, Université Lyon 2, campus Berges du Rhône, 4 bis rue de l’Université

23/03: Paris – 18h00, Espace Maurice Nilès, 11, rue du 8 Mai 1945, Bobigny (+Solidarité avec les dispensaires sociaux)

Affiche Lyon petiteAffiche Globale petite

Read Full Post »