Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘neo-nazis’

Soirée de soutien aux antifascistes grecEs poursuiviEs pour la manifestation de 30 septembre

La soirée de 30 septembre une centaine d’antifascistes dans un quartier populaire d’Athènes croise un groupe d’extrême droite et un affrontement s’en suit. La police prévenue intervient et attaque brutalement les antifascistes arrêtant 15 personnes, n’interpellant aucun fasciste. Les inculpéEs se font torturéEs dans le commissariat de police, sans pouvoir contacter leurs avocats et une caution de 52.000 euros leur est imposée.

Depuis de nombreux mois, certaines parties de la population grecque et immigrée subissent des agressions violentes et répétées de la part des groupes fascisant et néonazis, certains étant membres de « l’Aube Doré », partie d’ultra droite récemment entré au parlement.

L’histoire se répète, le fascisme est utilisé de nouveau comme la solution ultime du système contre les luttes sociales en période de crise.

Dans ce cadre, l’Initiative des EtudiantEs et travailleurs/Es grecs/Es de Lyon organise une soirée de soutien et de débat dans le local de la CNT, le samedi 27 octobre à 19H00. Nous aurons alors l’occasion de faire une présentation sur l’histoire du fascisme en Grèce, sa montée en temps de crise, de parler de la coopération entre police et fascistes et de la répression qui a lieu cette dernière période. On fera également le point sur la riposte sociale face à la double menace : fascisme-crise économique.

Un repas va suivre la discussion avec des spécialités grecques. L’argent récolté sera envoyé en Grèce pour soutenir les procédures juridiques des manifestantEs arrettéEs le 30/9.

 

Samedi 27 octobre 2012 à 19h

au local de la CNT, 44 Rue Burdeau, 69001

Initiative des EtudiantEs et travailleurs/Es grecs/Es de Lyon

https://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/

Publicités

Read Full Post »

Communiqué de presse de la CNT Rhône (source).

Le 30 septembre en soirée, une centaine d’antifascistes dans un quartier populaire d’Athènes croise un groupe d’extrême droite, un affrontement s’en suit. La police prévenue intervient et attaque brutalement les antifascistes arrêtant 15 personnes, n’interpellant aucun fasciste comme à leur habitude. Durant leur garde à vue les arrêtés furent brutalisés et n’ont pu consulter leurs avocats. Cinq personnes sont poursuivies pour : Rébellion aux dépositaires de l’autorité publique, Perturbation à la paix publique et dissimulation du visage sur l’espace public. Elles furent relâchées après 5 jours d’emprisonnement en payant une caution de 3000 euros pour 14 et 10 000 euros pour un.

Depuis de nombreux mois, la population grecque et immigrée subissent des agressions violentes et répétées de la part de groupes fascisant et néo-nazis, certains apparentés à « aube doré », parti d’ultra droite récemment entré au parlement.

Face à cette situation une coordination antifasciste s’est crée au printemps 2012 afin de protéger la population de ces attaques. C’est dans ce cadre que se sont déroulés les événements du 30.

La CNT Rhône tient à dénoncer cette collusion entre les forces de police et ces groupes fascistes, qui parfois d’ailleurs interviennent ensemble.

Face à la contestation et à la crise sociale, l’État grec utilise des milices para-étatiques fascisantes pour tenter de contrôler la population et attiser les haines se présentant comme la seule solution face aux extrêmes, manœuvre bien connue d’État aux abois.

La CNT demande la libération sans poursuite des interpellés du 30 septembre et de toutes les personnes incarcérées ou poursuivies dans le cadre de la lutte contre l’extrême droite et des mouvements sociaux. Face à la barbarie et aux injustices criantes la Solidarité Internationale s’impose à nous.

UD CNT 69
44 rue Burdeau
69001 Lyon

Ud69@cnt-f.org

(+0033) 04.78.27.05.80

Vidéo de l’intervention antifascistes aux quartiers d’Athènes le 30/09/2012 (avant la rencontre avec les fascistes).

Read Full Post »

Ni le costume, ni la cravate, ni même un bon maquillage ne suffisent pour masquer le vrai visage du fascisme. Ce matin du 7 juin, le porte-parole et député de l’organisation fasciste Aube Dorée, Ilias Kassidiaris -actuellement poursuivi en justice pour agressions- en a fait la preuve.

Pendant une émission télévisée, il a agressé, devant les caméras, deux députées de gauche. Lors d’une intense dispute où les deux femmes pointaient le fond fasciste et raciste de son organisation, Kassidiaris a jeté un verre d’eau sur la députée de Syriza, Rena Dourou, pour attaquer ensuite la députée du Parti Communiste Grec, Liana Kaneli, avec des coups de poing et ce de manière que relevait des compétences et du professionnalisme… (voir vidéo en bas ci-dessous)

(suite…)

Read Full Post »

Au début de la conférence de presse, des militants néo-nazis ont brutalement exigé que les journaliste se lèvent à l’entrée du chef du parti…

Read Full Post »

Source : Ministère de l’Intérieur

Read Full Post »