Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘fascisme’

Source: Infowar productions

Etant donné que le fascisme ne se limite pas à Aube Dorée mais est également promu par des dirigeants politiques, des entrepreneurs et des éditeurs…

Etant donné que les conditions de la crise qui favorisent le fascisme nous entourent et ne sont pas derrière nous…

Etant donné que toute l’Europe s’enfonce rapidement dans l’obscurité de l’extrême-droite…

L’équipe qui a produit Debtocracy et Catastroika’s entre dans le débat avec un nouveau documentaire

Les tournages ont commencé en septembre et seront finalisés dans les prochains mois. Cette fois nous vous présenterons de brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe. Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays..

Plusieurs médias indépendants, entre autres la radiotélévision nationale ERT, à présent contrôlée par ses employés, nous int déjà offfert leur soutien en tant que sponsors médias. Mais les co-producteurs de cet effort, ce sera toujours vous.

Notre troisième documentaire s’inspire et aspire à motiver les mouvements anti-fascistes en Europe, tout en demeurant une des plus grandes expériences de production indépendante dans le genre du documentaire. Encore une fois, nous refusons catégoriquement tout financement provenant de compagnies privées ou de partis politiques et ce documentaire sera diffusé sous une licence Creative Commons. Dans cet effort nous avons besoin de votre aide. Vous pouvez devenir co-producteurs à travers Paypal ou un virement sur un compte en banque.

Pour contribuer voir les détails ici.

 

 

Écoutez l’interview du coréalisateur Aris Chatzistefanou sur Radio Canut (de 10’35 à 29’30), lors de son passage à Lyon pour la projection du documentaire Catastroika.

 

Read Full Post »

Une série d’articles préparée en fin mars par l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon faisant le point sur la situation en Grèce.

Partie A : Crise, État d’exception et rôle de l’UE

Partie B : Dégradation des conditions sociales et privatisations

Partie C : Répression et adoption de l’agenda de l’extrême droite

Partie D : Fascisme

Partie E : Résistances

Fascisme

On parle souvent de l’augmentation de la mouvance fasciste en Grèce, surtout après l’entrée du parti Aube Dorée au Parlement. On va essayer d’expliquer pourquoi une partie de plus en plus inquiétante de la société grecque soutient ce parti ainsi que le rôle qu’il joue pour le système dominant en Grèce.

A notre avis plusieurs facteurs ont contribué à ce phénomène :

  • Le déplacement des partis du centre vers l’extrême droite (comme décrit dans la section ‘Répression et adoption de l’agenda de l’extrême droite’) a conduit à la banalisation des idées de la dernière
  • Les partis pro austérité ont perdu une grande partie de leurs électeurs ; leur corruption et inefficacité ont été utilisées pour cibler le système Démocratique.
  • Parallèlement, la brutale dégradation des conditions de vie, l’imposition des mesures en continu et le manque de solutions alternatives ont conduit une partie de la société au désespoir, la désorientation et à une envie de punition du système politique à tous prix.
  • La crise économique a conduit à l’émergence des instincts les plus sombres de cette frange de la société ; instincts qui auparavant étaient dissimulés derrière, d’une part la fausse prospérité du pays, et d’autre part la dénonciation des pratiques/idées de l’extrême droite qui a suivi la fin de la dictature en 1974.

A l’encontre des déclarations du gouvernement grec, l’émergence de la mouvance fasciste dans ce contexte de crise économique joue un rôle positif à plusieurs échelles pour les dirigeants du pays. (suite…)

Read Full Post »

Par Libres Assiégés d’Athènes

L’agenda d’extrême-droite a prédominé depuis le commencement de la crise.

D’ abord les gouvernants ont mis en place le ciblage des immigrés avec des déclarations comme ‘bombe hygiénique’ et des pratiques comme le mur d’Evros, les centres de détention, l’opération Xenios Zeus et les constantes violences policières impunies dans les rues et dans les stations de police.  Ils ont continué avec la publication des photos et la mise au pilori des séropositives narcodépendantes et des manifestants arrêtés pendant les démonstrations contre les politiques épuisantes et totalitaires. Et ils ont fini par des tortures  et la violation  de tout droit de l homme par les forces de police. (suite…)

Read Full Post »

Source : gregrecs.wordpress.com

Le 22 janvier 2013 a eu lieu le premier événement organisé par les Gregrecs, à la Maison des Associations de Grenoble (avec le soutien de CIIP) : Présentation – projection – débat – buffet grec.

Texte préparé par les Gregrecs : Montée du néofascisme aux temps de la crise : Le cas de la Grèce
Lien vers la vidéo projetée : Hélas pour nous (VOSTFR)

Matériel photo et vidéo ainsi qu’informations sur la suite sous peu.

Read Full Post »

Source: initiativegrecqueaparis.wordpress.com

Le Réseau de Solidarité et d’Information pour l’Action Antifasciste et Antirépressive en Grèce présente une … (Télé-)Réalite:

L’Aube Dorée, sa promotion par les Médias, sa collaboration avec la police et la lutte anti-fasciste en Grèce.

Read Full Post »

Par Libres Assiégés d’Athènes

Hélas une pièce de théâtre (‘Corpus Christi’ de Terrence MacNally) dans la capitale grecque s’arrête à cause de la pression agressive des fascistes du parti Aube Dorée dans l’indifférence. C’est un exemple paradigmatique de la dénégation de l’Etat à protéger les artistes et les spectateurs contre les attaques et les menaces terrifiantes des fascistes.

C’est scandaleux et surtout extrêmement inquiétant de s’apercevoir que les institutions et les autorités grecques, la police et la Justice comprises, n’ont pas pu ou n’ont pas voulu défendre ni la liberté d’expression, ni la création artistique, ni les citoyens d’Athènes. (suite…)

Read Full Post »

Partie C: Le fascisme en tant que solution du système

Comme on l’a déjà mentionné, le discours d’Aube Dorée oriente le problème de la crise vers la xénophobie et non pas vers l’exploitation des travailleurs et les luttes de classes. L’intérêt des grecs selon ce parti est le même pour tous : le progrès de la nation (contre toutes les autres). Ainsi pauvres et riches, exploités et exploiteurs appartiennent au même camp et tous doivent travailler pour la patrie. Ceci évidement ne peut être favorable qu’aux patrons.

Parallèlement, les mesures d’austérité passent à l’arrière-plan et les populations immigrées sont quotidiennement rendus responsables de la hausse de la criminalité, du chômage, de l’évasion fiscale, des dysfonctionnements du système de providence et autre.

En ce qui concerne le chômage, l’Aube Dorée a créé récemment ses propres listes de chômeurs, Grecs bien sûr. Les membres du parti visitent ensuite des entreprises et des usines et exigent que les patrons licencient les personnes étrangères y travaillant et qu’ils embauchent des Grecs à leur place avec les  mêmes conditions de travail. Au delà du racisme évident de cette pratique, la dégradation des droits de la population grecque du pays est imminente puisque ces droits sont assimilés à ceux des populations les plus exploitées et les moins protégées du pays. Autrement dit, au lieu de se battre pour que tous les travailleurs améliorent leurs droits de travail, Aube Dorée finit par casser les droits  de tous : grecs et étrangers, cette pratique conduisant à un cercle vicieux.

(suite…)

Read Full Post »

Partie B : Le vrai rôle des fascistes et l’émergence d’Aube Dorée

La première partie de cette présentation a ciblé (sans analyse militante profonde) les raisons pour lesquelles 7% des électeurs (10% selon les derniers sondages) en sont arrivés à soutenir les pratiques de l’ultra droite. Dans cette deuxième partie, on va tenter d’expliquer le rôle que l’Aube Dorée joue dans le contexte politique actuel en Grèce et notamment à propos de la crise économique.

Comme on l’a déjà mentionné, après trois ans d’austérité le système politique grec se trouve très affaibli et dans certains cas incapable de gouverner le pays. Il a à faire face d’une part à un manque énorme des fonds pour les dépenses publiques et d’autre part des mouvements divers de contestation et de résistance aux plans qu’il essaie de mettre en place. Un ensemble de grèves, d’occupations des bâtiments public, de désobéissance civile (transports, impôts, etc), de manifestations conflictuelles, d’actions directes et autres a rendu la gouvernance du pays extrêmement difficile.

(suite…)

Read Full Post »

Partie A : Plans d’austérité, effondrement de l’Etat Providence, pauvreté-désespoir et montée du Fascisme

Ces trois dernières années, suite aux mesures des politiques d’austérité, la totalité des travailleurs de Grèce ont subi une attaque sans précédent de leurs droits et de leurs niveaux de vie. Salaires, retraites et allocations ont diminué plusieurs fois, les entreprises publiques sont vendues les unes après les autres, le chômage atteint des chiffres records : officiellement 25.1% et au 54.2% pour les jeunes de moins de 24 ans. En parallèle, les dépenses pour la santé et l’éducation ont aussi baissé considérablement du fait des fermetures ou fusions des écoles et des hôpitaux, et des manques de matériels souvent graves. Le nombre des personnes SDF a aussi augmenté : estimation de 40.000 personnes surtout dans les grandes villes, ce qui signifie une hausse de 25%.

On peut sans aucun doute constater que les politiques exigées par la Troika (rappel : Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International) et appliquées par les derniers gouvernements grecs ont poussé une grande partie de la société grecque dans la pauvreté, la misère et l’incertitude.

(suite…)

Read Full Post »

Source en grec: Indymedia Athènes

On va le répéter  encore une fois : l’effort du régime du Mémorandum de transformer  les immigrés en  boucs émissaires de la crise, a pour  but, non seulement de tourner la rage populaire dans une fausse direction  mais aussi  de plonger complètement la société  dans la barbarie néofasciste. Mettre une barrière à ceux du mémorandum avec un ‘’non’’ vigoureux, n’est pas seulement un devoir politique  mais constitue aussi une action de la défense  de la civilisation contre la barbarie.

Devant la transparente condamnation électorale, le parti unique du mémorandum continue l’opération  du changement de l’agenda avant les élections au moyen de l’hystérie guidée pour la question migratoire. Après l’annonce pour les  camps de concentration et le barrage de la propagande raciste de la télévision, hier on avait l’annonce d’une nouvelle mesure qui nous rappelle les jours du fascisme. N’en rions plus. Tous ceux, que Loverdos (ndt :ministre de la Santé) a dit, annoncent à l’ avance le clivage de l’assistance sociale des immigrés. Pour les malades qui  souffrent des maladies transmissibles, les hôpitaux ont déjà  les  infrastructures suffisantes.

(suite…)

Read Full Post »