Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘crise économique’

Le mercredi 19 juin à 19 h, Maison des passages, 44 rue St Georges Lyon V

Soirée-débat sur l’action des salariés de VIO-ME à Thessalonique qui ont récupéré leur usine

Avec MAKIS ANAGNOSTOU, porte-parole des travailleurs de VIO-ME

 

Vous ne le pouvez pas ? Nous nous le pouvons !

Avec ce slogan, les ouvriers de l’entreprise ont relancé la production de leur usine après que 98 % d’entre eux, se soient prononcés en faveur de sa reprise en autogestion. La direction de Viomijaniki Metaleftiki (Vio.Me.), a abandonné son usine de Thessalonique depuis mai 2011. En réponse à cette situation, les travailleurs réclament le versement de leur salaire et l’argent qui leur est dû pour faire fonctionner l’usine. Ils  refusent les licenciements et occupent leur usine depuis septembre 2011. Tout en préparant la constitution d’une coopérative ouvrière, ils revendiquent la reconnaissance de ce statut pour elle et pour celles qui suivront. Suite à une intense mobilisation dans Thessalonique et les environs, ils ont relancé la production en février 2013.

Après un rappel de la situation en Grèce et de la lutte du peuple par les membres de « l’Initiative des étudiants-es et travailleurs-ses grecs de Lyon », Makis Anagnostou présentera la lutte des travailleurs de VIO-ME.  Cette soirée sera l’occasion :

– de connaître une initiative exemplaire face à ce que la Troïka lui impose,

– de partager les perspectives de développement de ce type d’initiative et leurs liens avec les autres actions auto-organisées dans la santé, l’agriculture, … ,

– d’élargir le soutien à ces luttes,

– de débattre de la reprise, par leurs travailleurs, des entreprises menacées de fermeture, en Grèce, ici et ailleurs.

Après le débat, un repas convivial sera proposé; participation à prix libre pour les frais de voyage et le soutien de la lutte de Vio.Me.

Makis Anagnostou intervient aussi chez les FRALIB à Gémenos (13) le lundi 17 après midi, à Genève le mardi 18 et à Paris le jeudi 20.

Tournée co-organisée par l’association AUTOGESTION (Paris)

Et « l’initiative des étudiants-es et travailleurs-ses grecs à Paris et à Lyon »

Avec le soutien de plusieurs organisations politiques et associations.

VioMe_Affiche_Lyon

Read Full Post »

Vous pouvez lire sous format PDF la brochure de « Solidarité pour Tous » qui présente très explicitement la situation actuelle sociale dramatique en Grèce et esquisse des moyens de résistance locale, nationale et internationale ici.

 

Chères ami (e)s,

Lorsque c’est les représentants,  eux-mêmes, des créanciers de la Grèce, que ce soit ceux du secteur privé (à savoir, le système banquier international) ou le FMI, qui avouent la catastrophe sociale inédite et le danger énorme que la démocratie encourt en raison des «thérapies de choc», malfaisantes et consécutives, imposées à la Grèce, toute description supplémentaire de la crise humanitaire et sociale, incessamment accélérée, dont notre pays souffre semble inutile.

Cependant, si nous nous adressons à vous comme à l’opinion internationale, c’est pour vous faire parvenir la voix de ceux qui résistent à l’enfer social dans lequel notre pays se plonge à cause des mémorandums. C’est pour vous faire part non seulement de l’ampleur de la catastrophe mais surtout des diverses formes de solidarité sociale que le peuple grec déploie en tant que partie intégrante de la lutte pour le reversement des politiques d’austérité et de l’état d’exception que la troïka et les gouvernements grecs des dernières années ont imposé. (suite…)

Read Full Post »

APTOPIX France Hollande Olympics

À Paris, le 18 février 2013

Nous, étudiants et travailleurs grecs à Paris,

Nous, citoyens animés par le désir de démocratie, de justice sociale et d’humanité, membres de différents collectifs ou militants à titre individuel,

Souhaitons attirer votre attention sur la portée de votre visite imminente en Grèce.

Le gouvernement grec poursuit une politique de démolition des droits sociaux acquis depuis des décennies et accélère la ruine économique du pays, plongeant des millions de citoyens grecs dans la détresse.

Cette entreprise néfaste, contraire aux règles parlementaires et constitutionnelles, ainsi qu’à de nombreuses décisions judiciaires de première instance ou de juridictions supérieures, s’effectue avec l’alibi de la situation d’otage dont argue ledit gouvernement et la caution d’instances étrangères – la fameuse « Troïka » : FMI, BCE et UE.

(suite…)

Read Full Post »

Mercredi 6 février 2013, des maraîchers ont distribué gratuitement leurs produits à des chômeurs, des retraités et des parents des familles nombreuses devant le ministère du Développement à Athènes, en protestation contre l’augmentation des coûts de production (notamment le prix des carburants).

Une file d’attente s’est alors formée, la foule venant prendre les fruits et légumes proposés, créant ainsi une situation rarement vue dans un pays de l’Union Européenne.

A noter que le Conseil National de la Radio/Télévision a récemment publié un règlement interdisant aux Médias de montrer des images de pauvreté et de précarité.
C’est une chance que la Grèce n’ait pas à sa tête un gouvernent de Gauche, qui mènerait sa population à faire la queue pour un sac de tomates…

Στάσου! Ανάπτυξη! Απαγορεύεται να δείτε αυτή τη φωτογραφία

 

https://i1.wp.com/www.thepressproject.gr/photos/gallerys/843979_3729113965376_1705671854_o1360154841.jpg

Source en grec: info-war.gr et thepressproject.gr

Read Full Post »

Source : http://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/

Jeudi après-midi, huitième journée de grève dans le métro athénien, le gouvernement grec a décidé la réquisition, une mesure prévue par la loi que dans des circonstances exceptionnelles telles que les fléaux, les épidémies ou les calamités ou au profit de l’armée en cas de guerre ! Cette décision a suscité un tollé syndical et politique et a été dénoncée en tant qu’autoritaire et antidémocratique : « une mesure extrême » contre le droit de grève, selon le secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs Grecs (GSEE), « une mesure digne d’une junte » selon un délégué du personnel. Il est à noter que le non-respect des consignes de la réquisition se traduit automatiquement à des licenciements.

Appuyés sur une décision de justice jugeant le mouvement « illégal et abusif », le ministre du Développement, Hatzidakis, ainsi que le Premier ministre, Samaras, mènent la bataille idéologique en qualifiant les travailleurs en grève des « privilégiés » et des représentants « d’intérêts corporatistes », tout en ajoutant qu’ils ne vont tolérer aucune exception dans les mesures prévues par le troisième Mémorandum et les plans de rigueur. Au préalable, ils avaient pris soin de gonfler un peu les chiffres en faisant état de salaires moyens bruts à plus de 3.000 euros dans l’entreprise… (suite…)

Read Full Post »

Read Full Post »

Source: http://russeurope.hypotheses.org/490

L’agence de statistique de la Grèce vient de publier ses dernières données (Grèce PIB trimestriel), et elles s’inscrivent en faux par rapport aux « observateurs » qui croyaient en une amélioration de la situation dans ce malheureux pays. En fait, l’économie continue de s’effondrer et ce sur une pente désormais rapide. En valeur constante le Produit Intérieur Brut est passé de 211 milliards d’euros à 171 milliards, soit une chute cumulée de 19% depuis le premier trimestre de 2009. C’est bien à un véritable désastre que nous assistons.

Graphique 1

 

Souces : HELLSTAT

(suite…)

Read Full Post »

ROAR presents: ‘Utopia on the Horizon’

Source : roarmag.org

(suite…)

Read Full Post »

Dans le cadre du dialogue public intitulé « Qu’est ce qu’on doit faire »  qui se publie sans cesse depuis 2010 au site www.tvxs.gr des personnalités importantes sont invitées de parler sur la crise économique en Grèce et en Europe, en présentant leur point de vue personnel concernant les raisons de la crise et comment la société pourrait faire face (Toutes les réponses du débat public “Qu’est-ce qu’on doit faire” sont publiées  ici ).

Le but principal de cette initiative est d’ouvrir un dialogue au niveau européen, essayant de faire circuler les idées. Pour cela plein de personnalités et des intellectuels européens ont déjà participé exprimant leur avis ainsi que beaucoup de textes grecs ont été traduits et sont publiés en France, en Angleterre, en Espagne, en Allemagne et en Italie.
Par exemple des articles de l’écrivain Grec Yianis MAKRIDAKISet du compositeur et parolier Hainis Dimitris APOSTOLAKIS ont été publiés en France ainsi que les articles du journaliste français Jose Manuel LAMARQUE ont été publiés en Grèce.  (suite…)

Read Full Post »

Une émission de France Inter. Pour l’écouter cliquez ici.

Rester vivant.

Comment rester vivant au cœur d’une société qui vole en éclat ? Quand son salaire n’y suffit pas ?

Comment rester vivant quand tout autour de soi se défait ? Le système social, le système de santé ?

Comment rester vivant, quand la vie même perd son sens ? Et qu’il n’y a plus que la  crise. La dette. La crise. La dette. La crise. La dette. Les Grecs ne parlent plus que de ça.

Deux femmes, deux voix. L’une est grecque, Sofia, qui vit à Athènes, l’autre est française, Marie-Laure, qui vit depuis vingt ans dans le nord du Péloponnèse.

Deux femmes pour faire entendre ce que les discours économiques et idéologiques ne disent pas. Deux voix pour dire l’absurdité  de cette austérité. Deux femmes pour résister et crier que la médecine de la Troïka ça ne marche pas. Récession, chômage, pauvreté,  endettement. Quelle réalité se cache derrière ces mots ? Quelle vie ? Quels risques pour le pays ?

Read Full Post »

Partie C: Le fascisme en tant que solution du système

Comme on l’a déjà mentionné, le discours d’Aube Dorée oriente le problème de la crise vers la xénophobie et non pas vers l’exploitation des travailleurs et les luttes de classes. L’intérêt des grecs selon ce parti est le même pour tous : le progrès de la nation (contre toutes les autres). Ainsi pauvres et riches, exploités et exploiteurs appartiennent au même camp et tous doivent travailler pour la patrie. Ceci évidement ne peut être favorable qu’aux patrons.

Parallèlement, les mesures d’austérité passent à l’arrière-plan et les populations immigrées sont quotidiennement rendus responsables de la hausse de la criminalité, du chômage, de l’évasion fiscale, des dysfonctionnements du système de providence et autre.

En ce qui concerne le chômage, l’Aube Dorée a créé récemment ses propres listes de chômeurs, Grecs bien sûr. Les membres du parti visitent ensuite des entreprises et des usines et exigent que les patrons licencient les personnes étrangères y travaillant et qu’ils embauchent des Grecs à leur place avec les  mêmes conditions de travail. Au delà du racisme évident de cette pratique, la dégradation des droits de la population grecque du pays est imminente puisque ces droits sont assimilés à ceux des populations les plus exploitées et les moins protégées du pays. Autrement dit, au lieu de se battre pour que tous les travailleurs améliorent leurs droits de travail, Aube Dorée finit par casser les droits  de tous : grecs et étrangers, cette pratique conduisant à un cercle vicieux.

(suite…)

Read Full Post »

Partie B : Le vrai rôle des fascistes et l’émergence d’Aube Dorée

La première partie de cette présentation a ciblé (sans analyse militante profonde) les raisons pour lesquelles 7% des électeurs (10% selon les derniers sondages) en sont arrivés à soutenir les pratiques de l’ultra droite. Dans cette deuxième partie, on va tenter d’expliquer le rôle que l’Aube Dorée joue dans le contexte politique actuel en Grèce et notamment à propos de la crise économique.

Comme on l’a déjà mentionné, après trois ans d’austérité le système politique grec se trouve très affaibli et dans certains cas incapable de gouverner le pays. Il a à faire face d’une part à un manque énorme des fonds pour les dépenses publiques et d’autre part des mouvements divers de contestation et de résistance aux plans qu’il essaie de mettre en place. Un ensemble de grèves, d’occupations des bâtiments public, de désobéissance civile (transports, impôts, etc), de manifestations conflictuelles, d’actions directes et autres a rendu la gouvernance du pays extrêmement difficile.

(suite…)

Read Full Post »

Partie A : Plans d’austérité, effondrement de l’Etat Providence, pauvreté-désespoir et montée du Fascisme

Ces trois dernières années, suite aux mesures des politiques d’austérité, la totalité des travailleurs de Grèce ont subi une attaque sans précédent de leurs droits et de leurs niveaux de vie. Salaires, retraites et allocations ont diminué plusieurs fois, les entreprises publiques sont vendues les unes après les autres, le chômage atteint des chiffres records : officiellement 25.1% et au 54.2% pour les jeunes de moins de 24 ans. En parallèle, les dépenses pour la santé et l’éducation ont aussi baissé considérablement du fait des fermetures ou fusions des écoles et des hôpitaux, et des manques de matériels souvent graves. Le nombre des personnes SDF a aussi augmenté : estimation de 40.000 personnes surtout dans les grandes villes, ce qui signifie une hausse de 25%.

On peut sans aucun doute constater que les politiques exigées par la Troika (rappel : Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International) et appliquées par les derniers gouvernements grecs ont poussé une grande partie de la société grecque dans la pauvreté, la misère et l’incertitude.

(suite…)

Read Full Post »

 Dans  les pays où le capitalisme prédomine, la répression alliée à l’appareil idéologique de l’État, constitue la pierre angulaire du fonctionnement de l’Etat. Pendant des périodes de crise, le fait que l’ampleur  de la répression s’aggravent semble être une réponse évidente aux luttes sociales. Ce qui semble plus intéressant de remarquer dans cette présentation est une tendance parallèle (simultanée)  de dépolitisation et de criminalisation d’une vaste gamme des pratiques politiques (grèves, manifestations, et occupations).

 A cet égard, d’un côté on constate une tendance croissante à l’attribution du caractère délictueux aux pratiques traditionnelles de revendication politiques. De l’autre, la subversion idéologique des partis les plus radicaux.

(suite…)

Read Full Post »

Troisième et dernier article présentant le mouvement des assemblées de quartier en Grèce.

Pour mieux présenter ce mouvement nous avons jugé utile de donner directement la parole aux participant(e)s d’assemblées de quartier en  traduisant certains de leurs propres textes. Cet article consiste donc de la traduction (d’une partie) d’un texte de l’assemblée de quartier de Maroussi, décrivant les principes, le fonctionnement et les buts d’une assemblée  de quartier. Le texte en grec peut être retrouvé ici : 1, 2 et 3.

Les principes d’une assemblée de quartier

  • L’assemblée de quartier constitue l’organe décisionnaire dominant des habitants d’un quartier. Elle est autonome et autodirigée.
  • Une des priorités de l’assemblée est la protection des intérêts collectifs, dont le respect de l’espace public.
  • Elle s’inscrit dans le cadre de la décentralisation du pouvoir central.
  • A l’instar des assemblées de travailleurs, les assemblées de quartier correspondent à l’idée de la démocratie directe, n’ayant aucune relation avec le système politique existant.
  • L’assemblée de quartier se base sur la notion de l’égalité des personnes et du droit rigoureux de la participation paritaire de tous à la prise de décisions. Autrement dit, elle constitue le lieu d’expression démocratique au sein duquel sont prises les décisions favorisant le quartier.
  • Accès et transmission libre de la Connaissance. Pour une éducation focalisée sur l’être humain qui a comme but de promouvoir la disposition humaine d’apprendre et de découvrir. Développer la réflexion critique avec l’aide d’outils.

(suite…)

Read Full Post »

Saturday June 16th

Solidarity rally

15:00 Beursplein, Amsterdam

From Athens to Amsterdam:

NO to the cutbacks!

Solidarity with the Greek resistance

against European austerity (suite…)

Read Full Post »

Deuxième article (sur trois) présentant le mouvement des assemblées de quartier en Grèce.

Pour mieux présenter ce mouvement nous avons jugé utile de donner directement la parole aux participant(e)s d’assemblées de quartier en  traduisant certains de leurs propres textes. Cet article consiste donc de la traduction (d’une partie) d’un texte écrit à l’occasion des 3 ans de fonctionnement de l’assemblée du quartier d’Aghia Paraskevi.

Blog: Assemblée ouverte des habitants de Aghia Parakevi.

https://nouvelleshorslesmurs.files.wordpress.com/2012/06/230120123766.jpg?w=300

(suite…)

Read Full Post »

Premier article (sur trois) présentant le mouvement des assemblées de quartier en Grèce.

Ces derniers temps, un mouvement relativement nouveau a fait son apparition en Grèce. Un réseau d’assemblées de quartier (ou assemblées populaires) se développe, en introduisant une nouvelle forme de participation à la vie politique dans les villes les plus grandes du pays.  Avant l’assassinat d’Alexis Grigoropoulos en décembre 2008, quelques assemblées existaient déjà, surtout dans la région d’Athènes. Les événements qui ont suivi cet assassinat et la politisation induite ont conduit à une expansion de ce phénomène.

Dans un second temps, en mai 2011, suite au mouvement des Indignés en Espagne, des masses énormes ont investi la plupart des grandes places des villes grecques. Beaucoup de discussions et de critiques ont été faites au sujet des Indignés en Grèce (comme à l’étranger) — il faudra peut-être y consacrer un autre article. Toujours est-il que suite à ces événements, les assemblées de quartier se sont multipliées.

(suite…)

Read Full Post »

Source : Mediapart

 

« En votant “non” au Pacte budgétaire lors du référendum prévu le 31 mai ou en élisant le 17 juin une majorité de gauche hostile au « mémorandum », (…) les peuples irlandais et grec rendraient un immense service à toute l’Europe. » Par Thomas Coutrot, David Flacher, Pierre Khalfa, Catherine Lebrun, Damien Millet et Michel Rousseau, membres du Collectif national d’audit citoyen de la dette publique.

(suite…)

Read Full Post »

Source : catastroika.com

L΄EXPRESS: le film militant sur les ravages des privatisations
Publiez a L΄Express 28/04/2012Ce documentaire, visible gratuitement sur Internet, revient sur les effets des privatisations dans plusieurs pays développés et sur ce qui attend la Grèce. Aris Chatzistefanou et Katerina Kitidi, les créateurs de Debtocracy, un documentaire sur l΄histoire de la dette grecque vu par des millions d΄internautes à travers le monde, viennent de sortir, jeudi 26 avril, leur nouvelle production: Catastroika, un film co-produit par le public, et qui peut être visionné gratuitement sur Internet.

Le documentaire, présenté par ses réalisateurs comme une source alternative d΄information, revient sur les effets des privatisations dans plusieurs pays développés et sur ce qui attend la Grèce. Le pays est, en effet, sommé par la Troika (BCE/UE/FMI) de lancer un programme de privatisations afin d΄alléger le poids énorme de sa dette. Les parts détenues par l΄Etat dans les compagnies des eaux (Eydap-Eyath), pétrolière (Helpe), des Jeux (Opap), du groupe gazier (Depa) ont déjà commencé à être cédées à des groupes privés.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »