Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Repression’ Category

Dans le cadre de Lyon Antifa Fest 2014 l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon organise une projection-débat du documentaire Fascisme S.A.

L’initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon nous proposent une rencontre autour d’un documentaire : « Fascism inc » : brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature ; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe. Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays. Un documentaire qui vient faire le lien entre fascisme et capital.

RDV samedi à 13 heures, à l’atelier des canulars 91 rue Montesquieu 69007 Lyon

Source Rebellyon

Lyon Antifa Fest 2014

Il nous semble encore aujourd’hui important d’investir la scène contre-culturelle dans des événements importants tel que le Lyon Antifa Fest qui rappelons le, a accueilli plus de 1000 personnes sur deux jours l’année dernière.

(suite…)

Read Full Post »

Nikos Romanos est un anarchiste âgé de 21 ans. Son nom a été rendu public lorsque, dans la nuit du 6 décembre 2008, son ami Alexandros Gregoropoulos est mort dans ses bras sous les balles d’un policier. Il a été incarcéré pour sa participation au double braquage de Velventos à Kozani en 2013. Pendant leur garde à vue, lui et ses autres 3 complices ont subis des violences policières d’une extrême cruauté.

nikos-romanos

4 décembre 2014 : Nikos Romanos est en grève de la faim depuis le 10 novembre dernier pour l’obtention des sorties d’études. Etant en prison, il a passé le concours d’entrée à l’université, mais les autorités lui refusent obstinément les permissions de sorties que le droit prévoit pour les prisonniers-étudiants. Hospitalisé depuis plusieurs jours, le seuil critique pour l’arrivée des dommages irréparables semble franchi, le risque de mort est imminent. (suite…)

Read Full Post »

Un texte préparé à l’occasion de la projection du documentaire Ruins, le 03/12/2014 au local de Cabiria.

 

Au printemps 2012, la Grèce traverse sa troisième année d’application des politiques d’austérité extrêmes prévues par le plan de sauvetage du pays ordonnée par le F.M.I. (Fonds monétaire international) et la B.C.E. (Banque Centrale Européenne). Les conséquences de la mise en place de ces mesures fortement antilaïques n’ont pas tardé à se manifester et à conduire le pays à une période de déstabilisation politique pendant laquelle les deux partis politiques qui se succèdent au pouvoir n’arrivent pas à acquérir le taux de votes leur permettant de former le gouvernement. C’est dans ce cadre de mécontentement social et dans un contexte pré-électorale que se tisse l’affaire de la criminalisation du VIH afin  de servir des gains politiques concrets.

La marginalisation de certains groupes sociaux (immigrant(e)s, toxicomanes, travailleuses du sexe), ainsi que l’emploi d’un discours idéologique, très chargé en émotions et faisant appel au bipôle de la santé et de la maladie (corps social sain / corps social marginal et contaminant) vise à terroriser la société, à la désorienter de ses problèmes réels, et à servir la propagande électorale.

(suite…)

Read Full Post »

Le collectif d’organisation des « Putains de rencontres » et l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon vous invitent à la projection de Ruins (vostfr, 53 :30), un documentaire de Zoe Mavroudi, qui retrace des événements survenus en Grèce en 2012.

Des rafles policières ciblant des femmes migrantes prostituées aboutissent  à l’arrestation de plusieurs femmes. Soumises à des tests VIH, dont les résultats seront dévoilés publiquement, elles sont arrêtées et accusées d’avoir eu des relations sexuelles sans préservatif. La presse et le gouvernement rivalisent à les désigner comme boucs émissaires d’une société en pleine crise économique et politique. Il s’avère au final que la plupart des femmes accusées ne sont ni travailleuses du sexe, ni migrantes, et que rien ne permet de prouver qu’elles aient transmis le VIH à quiconque.

Nous avons souhaité vous proposer cette soirée dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le sida car le film invite principalement à une réflexion autour de la pénalisation de la transmission du VIH. Mais il soulève d’autres problématiques qui nous tiennent à cœur : stigmatisation des travailleuses du sexe, des migrantEs et des usagerEs de drogues, racisme et politiques migratoires, politiques urbaines visant à nettoyer les villes par l’éviction de populations indésirables, pénalisation de la prostitution… Autant de thèmes qui traversent nos sociétés, autant d’enjeux à l’agenda politique de nos gouvernements… et qui pourraient aboutir aux mêmes situations, ici et maintenant.

 

Pour en savoir plus :

Mercredi 3 décembre 2014 à 19h à Cabiria

5 quai André Lassagne – Lyon 1°, Métro A (Hôtel de ville)

  • 19h : accueil, buffet
  • 20h : projection
  • 21h : discussion skype avec la réalisatrice

 

Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon : https://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/

« Putains de rencontres », les rencontres nationales des travailleuses du sexe, à Lyon en 2015 : http://putainsderencontres.wordpress.com/

Cabiria, action de santé communautaire : http://www.cabiria.asso.fr/

Le STRASS, syndicat du travail sexuel : http://www.strass-syndicat.org/

 

1

Read Full Post »

Projection du documentaire RUINS (vostfr, 53 :30), réalisé par Zoé Mavroudi sur la criminalisation du VIH en Grèce, dans le cadre d’une campagne de désinformation, orchestrée politiquement juste avant les élections nationales de mai 2012. L’histoire d’un groupe de femmes séropositives placées en détention par la police grecque, testées de force, accusées de crimes, emprisonnées et publiquement exposées à la vindicte populaire lorsque leurs données personnelles et leurs clichés anthropométriques furent publiés dans les médias.

Les jeunes femmes sont présentées comme des prostituées étrangères véhiculant le virus HIV et une véritable chasse aux sorcières est lancée par le gouvernement, les médias et la police. Il s’avère que ces femmes, souvent en situation de détresse, ne sont ni prostituées, ni étrangères.

Le documentaire de Zoé Mavroudi présente des entrevues avec deux des femmes séropositives et leurs mères, ainsi qu’avec des médecins, des avocats, des journalistes, des universitaires et des militants qui ont fait campagne pour leur libération. Le film revient aussi sur cette loi inhumaine et raciste mise en place par Andreas Loverdos (PASOK – PS grec), retirée en mars 2013 et réinstaurée par le ministre de la santé actuel Adonis Georgiadis.

Un débat sera proposé à la fin de la projection avec la réalisatrice (par téléconférence), ainsi qu’un repas à prix libre afin d’aider le combat juridique des accusées.

Samedi 17 mai 2014, 19h
au local de la CNT, 44 rue Burdeau, 69001

 

Soirée organisée par l’Initiative des EtudiantEs et travailleurs/Es grecs/Es de Lyon, https://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/

 

Le documentaire est en accès libre sur le net :
http://ruins-documentary.com/en/
https://www.facebook.com/ruinsdoc, https://twitter.com/Ruins_Doc

 

Affiche Ruins

 

 

 

Read Full Post »

Etant donné que le fascisme ne se limite pas à Aube Dorée mais est également promu par des dirigeants politiques, des entrepreneurs et des éditeurs…

Etant donné que les conditions de la crise qui favorisent le fascisme nous entourent et ne sont pas derrière nous…

Etant donné que toute l’Europe s’enfonce rapidement dans l’obscurité de l’extrême-droite…

L’équipe qui a produit Debtocracy et Catastroika’s entre dans le débat avec un nouveau documentaire

Cette fois nous vous présenterons de brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe. Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays..

Plusieurs médias indépendants, entre autres la radiotélévision nationale ERT, à présent contrôlée par ses employés, nous int déjà offfert leur soutien en tant que sponsors médias. Mais les co-producteurs de cet effort, ce sera toujours vous.

Notre troisième documentaire s’inspire et aspire à motiver les mouvements anti-fascistes en Europe, tout en demeurant une des plus grandes expériences de production indépendante dans le genre du documentaire. Encore une fois, nous refusons catégoriquement tout financement provenant de compagnies privées ou de partis politiques et ce documentaire sera diffusé sous une licence Creative Commons. Dans cet effort nous avons besoin de votre aide. Vous pouvez devenir co-producteurs à travers Paypal ou un virement sur un compte en banque. (détails ici : http://infowarproductions.com/fascisme_sa/)

Read Full Post »

En mars dernier, dans l’article ‘Où en est-on en Grèce ? Partie C : Répression et adoption de l’agenda de l’extrême droite’ nous avons écrit:

Il devient clair pour nous que les politiques d’austérité des gouvernements grecs et de la Troïka se mêlent avec les idées et les pratiques de l’extrême droite dans le but d’imposer des mesures impopulaires. C’est à ce point que le néolibéralisme se croise ainsi avec l’extrême droite  et ensemble ils forment un nouveau chapitre de gouvernance autoritaire et de terrorisation de la population.

Source de l’article qui suit: Okeanews

Le documentaire RUINES raconte une chasse aux sorcières des temps modernes contre des femmes séropositives en Grèce

Ce film raconte l’histoire de plus de 30 femmes qui ont été per­sé­cu­tées et pré­sen­tées comme des «pros­ti­tuées infec­tées par le VIH», dans une cam­pagne orches­trée poli­ti­que­ment dans la pers­pec­tive des élec­tions de mai 2012 en Grèce.

"Ruines : chronique d'une chasse aux sorcières séropositives" Un film réalisé par Zoé Mavroudi

(suite…)

Read Full Post »

Plus de 30.000 manifestants ont participé à la manifestation dimanche 17 novembre à Athènes pendant la 40e anniversaire du soulèvement des étudiants de l’Ecole Polytechnique contre la dictature des colonels en 1973. La manifestation est fini sans affrontements mais les forces de police sont descendus au quartier d’Exarcheia pour une démonstration. (suite…)

Read Full Post »

Nous ne nous attendons plus qu’au pire. Résignés, nous assistons depuis ce matin tôt à l’envahissement par les forces de l’ordre des locaux de la radiotélévision publique autogérée ERT. L’arbitraire de la dictature Samaras et de la Troïka n’aurait pas de fin. Le quartier a été bouclé, les policiers ne laissent entrer plus personne à l’intérieur du bâtiment, même pas, les députés de l’opposition. Et ceux qui en sortent ont les yeux bien rouges. Lors des dernières minutes d’émission de la radio ERA-ERT, on a entendu en direct la voix du policier s’adressant au journaliste: “Ce sont vos affaires ici ? Oui, le sac de couchage et le reste… Prenez-les et partez”. Surtout le reste. Temps alors si redoutables. (suite…)

Read Full Post »

Source : http://www.ertopen.com/news-in-4-languges/francais/item/7824-nouvelle-tentative-de-muselage-de-l%E2%80%99ert#.UnCYSfmGr1p

Nouvelle tentative de muselage de l’ERT

Hier 24 octobre à 18 heures, la voix et l’image de l’ERT cessent d’être diffusées dans la plus grande partie du pays.

Le gouvernement de “l’écran noir” lance une nouvelle opération contre l’ERT libre et “neutralise” le deuxième satellite que nous utilisions pour la diffusion du programme.

Ils “noircissent” encore une fois “la lumière et la couleur” que nous donnions depuis plus de quatre mois. (suite…)

Read Full Post »

Source: left.gr
Page Facebook: SaveSkouries
Page twitter: #SaveSkouries

Ce qui se passe

Chalcidique est un lieu d’une beauté naturelle étonnante, qui attire chaque année un très grand nombre de touristes provenant du monde entier. Dans la partie occidentale de Chalcidique il y a la forêt primitive de Skouries. Depuis quelques années, l’entreprise multinationale Eldorado Gold, qui s’occupe de l’exploitation aurifère, s’est installé à Skouries  et avec l’aide de puissants intérêts privés nationaux ont commencé les activités minières à grande échelle. Ainsi, la destruction irrémédiable de l’écosystème de Skouries et le danger imminent de la contamination des sols et des eaux souterraines par des métaux lourds, constituent une réalité tout au long de la Chalcidique occidentale.

(suite…)

Read Full Post »

Malgré les promesses stériles du gouvernement grec d’une éventuelle sortie de la crise afin de justifier les nouvelles mesures d’austérité qui ont été mises en place pendant  l’été, la rentrée  équivaut pour les grec/que/s à une cinquième année de rupture de la toile sociale, de diminution des services publiques et de dégradation systématique de la qualité de leur vie.

Ce sentiment de mécontentement général a été exprimé depuis septembre par des manifestations, des grèves et diverses formes de lutte politique. La lutte des enseignant/e/s, notamment, qui a mobilisé une partie de la société et qui, avec le soutien des étudiant/e/s, a abouti à la fermeture de plusieurs facultés (dont certaines sont toujours fermées actuellement).

(suite…)

Read Full Post »

Vendredi 20 septembre à 20h30

Projection du documentaire Catastroika.
MJC de Sainte foy lès Lyon – 112 avenue Maréchal Foch.

Read Full Post »

 

 

Source : http://fr.contrainfo.espiv.net/2013/08/30/ioannina-grece-expulsion-du-squat-antiviosi/

 

ioannina_greece

L’État grec a expulsé un autre espace anti-autoritaire.

Le jeudi 29 août, à 07h du matin, une grande quantité de forces policières et les pompiers ont expulsé le squat Antiviosi dans la ville de Ioannina, en présence du procureur. Il n’y avait personne à l’intérieur. Même ainsi les policiers se sont trouvé face à une soixantaine de personnes solidaires dans la rue, et apparament il n’y a eu aucune arrestations.

À 19h a eu lieu un rassemblement avec système de son devant l’ancien bâtiment de la préfecture de Ioannina.

Courage aux compas du squat Antiviosi !

 

Read Full Post »

Source : http://fr.contrainfo.espiv.net/2013/08/05/patras-grece-les-flics-expulsent-3-squats/

 

bflag

 

Aux environ de 7h du matin aujourd’hui, le 5 août 2013, la police grecque a envahi trois squats de la ville de Patras. Il s’agit du squat Parartima, du squat Maragopoulio et de l’espce autogéré qui se trouve dans l’Institut de Formation Technologique (TEI).

Les flics aidés des autorités municipales ont confisqué le matériel des squats (y compris le matériel de la radio libre de Patras, la station Radio-Katalipsi 93.7 FM) et ont même muré les entrées du squat Parartima. (suite…)

Read Full Post »

Source : http://lechatnoiremeutier.antifa-net.fr/grece-liberation-sous-caution-du-compagnon-kostas-sakkas-athenes-11-juillet-2013/

images

Le jeudi 11 Juillet, 2013, un conseil de juges d’appel a décidé d’accorder la libération à l’anarchiste Kostas Sakkas. Le compagnon a terminé ses 38 jours de grève de la faim, et est toujours à l’hôpital Nikaia. (suite…)

Read Full Post »

Read Full Post »

Le prisonnier anarchiste Kostas Sakkas reste toujours en détention dans les oubliettes de la démocratie depuis plus de 2 ans. Pour lui et pour G. Tsakalos, des détentions ont été imposées, une des 18 mois dans un premier temps, une deuxième consécutive de 12 mois. L’Etat, face au fait de la libération de K. Sakkas début juin et G.Tsakalos  début mai, a prolongé (sans aucune raison objective ou même un prétexte « légal »)  sa deuxième détention pour 18 mois, un fait totalement nouveau à la réalité grecque. (suite…)

Read Full Post »

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/06/14/les-opposants-a-la-fermeture-de-la-television-publique-grecque-marquent-des-points_3430277_3214.html#ens_id=1508090&xtor=RSS-3208

Devant le siège d'ERT, le 13 juin.

Athènes, correspondance. Comment désamorcer la bombe ? Le gouvernement d’Antonis Samaras cherche un moyen d’apaiser les tensions en Grèce et en Europe après avoir brutalement coupé lundi 12 juin, les antennes de la Radio-télévision grecque, ERT, sans pour autant se renier. Le premier ministre conservateur se heurte à l’opposition des deux partis de gauche de sa coalition, le Pasok et la Gauche démocratique, qui demandent la réouverture des écrans. M. Samara s a annoncé un réunion avec leurs chefs de file, Evangelos Vénizélos et Fotis Kouvelis, lundi, pour essayer de trouver une solution.

Au Palais Maximou, où le premier ministre a ses bureaux, on reste confiant dans l’idée de convaincre les partenaires. Le gouvernement tente d’éviter un éclatement de la coalition, alors que le Pasok et Gauche démocratique ont demandé au Parlement l’annulation du décret qui a permis la fermeture de l’ERT. Les salariés de l’audiovisuel ont déposé en justice un recours demandant une telle annulation. Mais le gouvernement refuse de revenir en arrière. « Si nous reculons, cela voudrait dire qu’aucune réforme n’est possible », assure-t-on dans l’entourage d’Antonis Samaras. (suite…)

Read Full Post »

Read Full Post »

Older Posts »