Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Opinions’ Category

Un texte préparé à l’occasion de la projection du documentaire Ruins, le 03/12/2014 au local de Cabiria.

 

Au printemps 2012, la Grèce traverse sa troisième année d’application des politiques d’austérité extrêmes prévues par le plan de sauvetage du pays ordonnée par le F.M.I. (Fonds monétaire international) et la B.C.E. (Banque Centrale Européenne). Les conséquences de la mise en place de ces mesures fortement antilaïques n’ont pas tardé à se manifester et à conduire le pays à une période de déstabilisation politique pendant laquelle les deux partis politiques qui se succèdent au pouvoir n’arrivent pas à acquérir le taux de votes leur permettant de former le gouvernement. C’est dans ce cadre de mécontentement social et dans un contexte pré-électorale que se tisse l’affaire de la criminalisation du VIH afin  de servir des gains politiques concrets.

La marginalisation de certains groupes sociaux (immigrant(e)s, toxicomanes, travailleuses du sexe), ainsi que l’emploi d’un discours idéologique, très chargé en émotions et faisant appel au bipôle de la santé et de la maladie (corps social sain / corps social marginal et contaminant) vise à terroriser la société, à la désorienter de ses problèmes réels, et à servir la propagande électorale.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Etant donné que le fascisme ne se limite pas à Aube Dorée mais est également promu par des dirigeants politiques, des entrepreneurs et des éditeurs…

Etant donné que les conditions de la crise qui favorisent le fascisme nous entourent et ne sont pas derrière nous…

Etant donné que toute l’Europe s’enfonce rapidement dans l’obscurité de l’extrême-droite…

L’équipe qui a produit Debtocracy et Catastroika’s entre dans le débat avec un nouveau documentaire

Cette fois nous vous présenterons de brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe. Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays..

Plusieurs médias indépendants, entre autres la radiotélévision nationale ERT, à présent contrôlée par ses employés, nous int déjà offfert leur soutien en tant que sponsors médias. Mais les co-producteurs de cet effort, ce sera toujours vous.

Notre troisième documentaire s’inspire et aspire à motiver les mouvements anti-fascistes en Europe, tout en demeurant une des plus grandes expériences de production indépendante dans le genre du documentaire. Encore une fois, nous refusons catégoriquement tout financement provenant de compagnies privées ou de partis politiques et ce documentaire sera diffusé sous une licence Creative Commons. Dans cet effort nous avons besoin de votre aide. Vous pouvez devenir co-producteurs à travers Paypal ou un virement sur un compte en banque. (détails ici : http://infowarproductions.com/fascisme_sa/)

Read Full Post »

Malgré les promesses stériles du gouvernement grec d’une éventuelle sortie de la crise afin de justifier les nouvelles mesures d’austérité qui ont été mises en place pendant  l’été, la rentrée  équivaut pour les grec/que/s à une cinquième année de rupture de la toile sociale, de diminution des services publiques et de dégradation systématique de la qualité de leur vie.

Ce sentiment de mécontentement général a été exprimé depuis septembre par des manifestations, des grèves et diverses formes de lutte politique. La lutte des enseignant/e/s, notamment, qui a mobilisé une partie de la société et qui, avec le soutien des étudiant/e/s, a abouti à la fermeture de plusieurs facultés (dont certaines sont toujours fermées actuellement).

(suite…)

Read Full Post »

Source : http://left.gr/news/felicitations-m-samaras-et-vous-quand-le-depart

Auteur : S. PANAGIOTIDIS

Félicitations M. Samaras! Vous les avez arrêté ces fascistes, ces criminels de l’Aube Dorée.

Mais maintenant, vous devez répondre à certaines questions. Parce qu’avant d’aborder la question pénale du fascisme, il faut se rappeler qu’il s’agit surtout d’un problème politique, et que le chemin vers le fascisme ne se trace pas tout seul:

Allez-vous renvoyer N. Dendias, Ministre de l’Ordre Public et de la Protection du Citoyen, qui a gardé pendant si longtemps dans son tiroir les éléments de 31 affaires dont sont responsables pénalement les membres de l’Aube Dorée?

Cet ministre qui savait que l’Aube Dorée était coupable des meurtres des immigrés, mais qui a attendu la mort d’un grec, pour transmettre les dossiers aux autorités de la justice? Celui qui, après les découvertes de la police sur l’affiliation au parti de l’Aube Dorée des responsables du meurtre de l’immigré de Petralona, a couvert l’affaire en annonçant simplement la découverte à leurs domiciles de documents «d’un parti politique», sans renvoyer quiconque face à la justice ? Celui qui quelques heures après le meurtre de Pavlos Fissas, a permis aux partisans de l’Aube Dorée de lancer des pierres aux manifestants antifascistes, aux côtés des forces spéciales de la police ? Celui qui endosse la responsabilité, pendant l’exercice de ses fonctions ministérielles, de l’infiltration de la police et de l’armée par l’extrême droite, en lui offrant ainsi un filet de protection? Celui qui était toujours prêt de dénoncer l’illégalité des activités de la gauche, et qui s’est tu quand l’Aube Dorée a fermé les frontières avec l’ Albanie?

Répondez nous aussi, M. Dendias : allez-vous renvoyer votre conseiller politique, F. Kranidiotis, qui se déclare «nationaliste» et sympathisant de l’ancien dictateur Metaxas, qui soutenait l’Aube Dorée en écrivant que «les hécatombes des immigrés poignardés n’existent que dans la propagande chimérique et simpliste des journalistes progressistes et dans les interventions des éclaireurs gauchistes de SYRIZA /EKM et des autres mouvements alternatifs »?

M. Samaras, allez-vous renvoyer également le Secrétaire Général du Gouvernement, T. Baltakos, qui envisageait la possibilité d’une collaboration gouvernementale entre la Nouvelle Démocratie et l’ Aube Dorée?

Allez-vous renvoyer P. Psomiadis, qui qualifiait l’Aube Dorée de « parti frère » de la Nouvelle Démocratie?

Allez-vous renvoyer D. Bakoyannis, qui qualifiait ses relations avec l’ Aube Dorée de « particulièrement courtoises »?

Allez-vous renvoyer V. Polydoras, qui certifiait que l’Aube Dorée ne constituait pas une menace pour la Démocratie?

Allez-vous renvoyer M. Voridis, qui pendant sa jeunesse ne manquait pas d’offrir des témoignages de son respect au chef de l’Aube Dorée, M. Micholialakos?

Allez-vous renvoyer A. Georgiadis qui était aussi élogieux que l’ Aube Dorée à l’égard de Metaxas, qui diffuse les livres antisémites de Plevris, en alléguant des conspirations sionistes? Celui-là même qui à l’occasion de l’incendie, provoqué par l’Aube Dorée, d’un salon de coiffure tenu par un Pakistanais et du coup de poignard contre le client grec qui a osé protester, a eu comme seule réaction au Parlement de s’interroger sur la légalité du commerce du Pakistanais, en laissant entendre qu’il s’agissait de l’application d’une juste sanction?

Allez-vous renvoyer le responsable de votre Bureau de Presse, G.Mouroutis, qui prétendait, comme l’Aube Dorée, que le but de SYRIZA était d’ «incendier» la ville d’Athènes?

Allez-vous renvoyer vos députés et vos ministres qui, à l’instar de l’Aube Dorée, déclaraient que SYRIZA soutient le terrorisme?

Mais surtout, M. Samaras…

Vous! Allez-vous vous soumettre au verdict du peuple grec? Vous, qui déclariez que notre devoir est de reconquérir nos villes grecques livrées aux immigrés, message véhiculé par l’ Aube Dorée? Vous, qui de concert toujours avec l’Aube Dorée, accusiez la Gauche de pratiquer «une idéologie terroriste»? Vous, qui après les coups criminels portés par les membres de l’Aube Dorée contre les militants du Parti Communiste à Perama, vous êtes abstenus de demander la condamnation de cet acte par le parti de la Nouvelle Démocratie!

Nous attendons de vous des réponses immédiates. Qu’elles viennent dans un délai plus court que celui qui a fallu à votre réflexion pour «comprendre» la menace du parti de l’Aube Dorée !

Traduction : Vassiliki PAPADAKI

Read Full Post »

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/28/grece-le-dirigeant-du-parti-neonazi-aube-doree-a-ete-arrete_3486391_3214.html
Nikolaos Michaloliakos, chef d'Aube dorée, parti d'extrême droite grec, lors d'une conférence de presse, le 6 mai 2012.

Les autorités grecques ont frappé un grand coup, samedi 28 septembre, contre le parti néonazi Aube dorée en arrêtant son chef historique et plusieurs députés, dix jours après le meurtre d’un musicien antifasciste par un membre de ce parti. Un vaste coup de filet qui survient alors que la Grèce en crise poursuit ses négociations avec ses créditeurs et s’apprête à prendre la présidence tournante de l’Union européenne. (suite…)

Read Full Post »

Read Full Post »

Source : http://www.liberation.fr/monde/2013/04/17/ierissos-ierissos_896938

Par MAKIS MALAFÉKAS Ecrivain
Retenez ce nom, lecteurs avides de justice sociale, de justice tout court. Retenez ce mot qui ne figure nulle part dans les reportages des médias français, citoyens d’un pays où vous devrez bientôt défendre bec et ongles les droits acquis suite à de longues décennies de sacrifices et de luttes, où vous devrez défendre vos biens publics, votre patrimoine commun, votre dignité même face à la déferlante libérale qui se dirige inexorablement vers vous.

Depuis quelque temps, un petit village reculé du nord de la Grèce, Iérissos, est devenu le symbole de la lutte contre l’expropriation des richesses naturelles du pays, planifiée dans le cadre de son présumé sauvetage. (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »