Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Immigrés’ Category

Nikos Romanos est un anarchiste âgé de 21 ans. Son nom a été rendu public lorsque, dans la nuit du 6 décembre 2008, son ami Alexandros Gregoropoulos est mort dans ses bras sous les balles d’un policier. Il a été incarcéré pour sa participation au double braquage de Velventos à Kozani en 2013. Pendant leur garde à vue, lui et ses autres 3 complices ont subis des violences policières d’une extrême cruauté.

nikos-romanos

4 décembre 2014 : Nikos Romanos est en grève de la faim depuis le 10 novembre dernier pour l’obtention des sorties d’études. Etant en prison, il a passé le concours d’entrée à l’université, mais les autorités lui refusent obstinément les permissions de sorties que le droit prévoit pour les prisonniers-étudiants. Hospitalisé depuis plusieurs jours, le seuil critique pour l’arrivée des dommages irréparables semble franchi, le risque de mort est imminent. (suite…)

Publicités

Read Full Post »

Le collectif d’organisation des « Putains de rencontres » et l’Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon vous invitent à la projection de Ruins (vostfr, 53 :30), un documentaire de Zoe Mavroudi, qui retrace des événements survenus en Grèce en 2012.

Des rafles policières ciblant des femmes migrantes prostituées aboutissent  à l’arrestation de plusieurs femmes. Soumises à des tests VIH, dont les résultats seront dévoilés publiquement, elles sont arrêtées et accusées d’avoir eu des relations sexuelles sans préservatif. La presse et le gouvernement rivalisent à les désigner comme boucs émissaires d’une société en pleine crise économique et politique. Il s’avère au final que la plupart des femmes accusées ne sont ni travailleuses du sexe, ni migrantes, et que rien ne permet de prouver qu’elles aient transmis le VIH à quiconque.

Nous avons souhaité vous proposer cette soirée dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le sida car le film invite principalement à une réflexion autour de la pénalisation de la transmission du VIH. Mais il soulève d’autres problématiques qui nous tiennent à cœur : stigmatisation des travailleuses du sexe, des migrantEs et des usagerEs de drogues, racisme et politiques migratoires, politiques urbaines visant à nettoyer les villes par l’éviction de populations indésirables, pénalisation de la prostitution… Autant de thèmes qui traversent nos sociétés, autant d’enjeux à l’agenda politique de nos gouvernements… et qui pourraient aboutir aux mêmes situations, ici et maintenant.

 

Pour en savoir plus :

Mercredi 3 décembre 2014 à 19h à Cabiria

5 quai André Lassagne – Lyon 1°, Métro A (Hôtel de ville)

  • 19h : accueil, buffet
  • 20h : projection
  • 21h : discussion skype avec la réalisatrice

 

Initiative des étudiant/es et travailleurs/es grec/ques de Lyon : https://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/

« Putains de rencontres », les rencontres nationales des travailleuses du sexe, à Lyon en 2015 : http://putainsderencontres.wordpress.com/

Cabiria, action de santé communautaire : http://www.cabiria.asso.fr/

Le STRASS, syndicat du travail sexuel : http://www.strass-syndicat.org/

 

1

Read Full Post »

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/28/grece-le-dirigeant-du-parti-neonazi-aube-doree-a-ete-arrete_3486391_3214.html
Nikolaos Michaloliakos, chef d'Aube dorée, parti d'extrême droite grec, lors d'une conférence de presse, le 6 mai 2012.

Les autorités grecques ont frappé un grand coup, samedi 28 septembre, contre le parti néonazi Aube dorée en arrêtant son chef historique et plusieurs députés, dix jours après le meurtre d’un musicien antifasciste par un membre de ce parti. Un vaste coup de filet qui survient alors que la Grèce en crise poursuit ses négociations avec ses créditeurs et s’apprête à prendre la présidence tournante de l’Union européenne. (suite…)

Read Full Post »

Source : https://www.okeanews.fr/20130811-grece-revolte-des-detenus-du-camp-de-concentration-damygdaleza#axzz2bn0bRIAe

(dernière mise à jour le 11/08/2013 – 10:32)

Amygdaleza

 

« On nomme camp de concentration un lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et pour détenir une population considérée comme ennemie, généralement dans de très mauvaises conditions. Cette population peut se composer des opposants politiques, des résidents d’un pays ennemi, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, des civils d’une zone critique de combats, ou d’autres groupes humains, souvent pendant une guerre. Les personnes sont détenues en raison de critères généraux, sans procédure juridique, et non en vertu d’un jugement individuel. » (suite…)

Read Full Post »

Source : http://www.x-pressed.org/?xpd_article=boycott-the-strawberries-of-manolada-greece

 

BOYCOTTEZ les fraises de Manolada Grèce

Des centaines de travailleurs immigrés, pour la plupart originaires du Bangladesh, qui travaillent dans des conditions d’esclavage moderne dans les champs de fraises à Manolada, en Grèce, ont exigé hier à être payés pour les 6 derniers mois de travail. (suite…)

Read Full Post »

Par Libres Assiégés d’Athènes

L’agenda d’extrême-droite a prédominé depuis le commencement de la crise.

D’ abord les gouvernants ont mis en place le ciblage des immigrés avec des déclarations comme ‘bombe hygiénique’ et des pratiques comme le mur d’Evros, les centres de détention, l’opération Xenios Zeus et les constantes violences policières impunies dans les rues et dans les stations de police.  Ils ont continué avec la publication des photos et la mise au pilori des séropositives narcodépendantes et des manifestants arrêtés pendant les démonstrations contre les politiques épuisantes et totalitaires. Et ils ont fini par des tortures  et la violation  de tout droit de l homme par les forces de police. (suite…)

Read Full Post »

Source: ecre.org

Filmed in Athens between October 2011 and February 2012, in the midst of social, political and economic turmoil, the documentary raises the voices of those who have fled Afghanistan, Somalia or Sudan hoping to find refuge in Europe. After months or even years on the road, they arrive in Greece, a country whose population is facing the full brunt of the economic crisis and where the asylum and reception systems are completely dysfunctional. Most people see no option but to take to the road again in the hope of reaching a country that can receive them and consider their claim for asylum. But, once they have entered Greece, it is extremely difficult if not impossible to leave the country given the European policies that legally bind them to Greece.

This documentary is the fruit of the cooperation between ECRE, the Greek Forum of Refugees and the film maker Matthias Wiessler, and supported by the European Programme for Integration and Migration (EPIM).

How much further? premiered simultaneously in Brussels and Athens on World Refugee Day 2012 (20 June)

Contact
Ana López Fontal

Senior Press & Public Information Officer
afontal@ecre.org
+32 2 212 08 12

 

Read Full Post »

Older Posts »